Actively Sustainable

L’investissement durable

L’investissement durable consiste à combiner la performance financière et les bénéfices sur le plan social et environnemental.

Aujourd’hui, l’investissement durable reste un concept qui ne répond pas à une définition unique, ce qui laisse aux investisseurs le soin de choisir parmi un large éventail d’approches.

 

Notre philosophie

L’investissement responsable n’est pas lié à une classe d’actifs, il ne répond pas davantage à un style d’investissement ou à un engouement passager. Il améliore les perspectives et il renforce la performance lorsqu’il est intégré dans une analyse d’investissement traditionnelle.

 

Il fixe un nouveau cadre pour les risques et les opportunités.

L’investissement responsable suppose l’analyse du positionnement et du développement durable des entreprises pour mieux cerner leur profil de croissance. Il permet de mesurer la qualité de leur business model et de mieux identifier et évaluer les risques spécifiques.

 

Il améliore les résultats, puisque les risques et les opportunités liés aux externalités ESG ne sont pas correctement évalués par les marchés.

Les investisseurs adoptent souvent une vision à court terme et oublient d’apprécier la façon dont les sociétés répondent à ces défis.

 

Il exige des investisseurs qu’ils deviennent des propriétaires actifs des entreprises dans lesquelles ils investissent.

En tant que propriétaires, nous exerçons activement le vote lié à nos parts dans le portefeuille et nous collaborons avec d’autres investisseurs pour nous engager auprès de la direction avec plus de détermination. Nous sommes liés aux sociétés que nous détenons car nous considérons que l’ « engagement » consiste à la fois à contribuer au processus d’investissement et à l’amener à produire certains résultats.  En d’autres mots : contribuer à affiner l’analyse de l’entreprise afin d’encourager un meilleur comportement.

 

 

 

Notre approche

 

Exclusions ciblées

Nous avons décidé d’opérer une sélection négative des entreprises dans le cadre de notre approche basée sur la gestion des risques et la valeur. Le terme « exclusion » désigne le rejet des sociétés que nous ne souhaitons pas privilégier comme investissement. Nous appliquons des exclusions ciblées :

- Des exclusions basées sur des normes : les entreprises qui ne respectent pas les 10 principes du Pacte mondial des Nations unies sont écartées. Ces 10 principes sont classés selon quatre thèmes : les droits de l’homme, le droit du travail, l’environnement et la lutte contre la corruption.

- Des exclusions basées sur des secteurs, des produits ou des activités controversées spécifiques. Les entreprises actives dans la fabrication d’armes controversées, la production de tabac, les jeux de hasard, le divertissement pour adultes et les OGM sont exclues.

 

Best-in-class

Nous intégrons des critères ESG au moyen d’une approche Best-in-class (ESG). Elle peut être définie comme une sélection positive et une approche pragmatique qui consistent à sélectionner activement dans chaque secteur les entreprises les mieux classées selon des critères ESG. Le score obtenu dépendra de la pondération des critères (= matérialité des critères ESG), qui varient d’un secteur à l’autre. Les analystes ESG s’appuient sur des mesures de durabilité internes et les données disponibles auprès des principaux fournisseurs, notamment MSCI et Sustainalytics. Ces fournisseurs indépendants sont les leaders dans ce domaine, avec plus de 140 analystes couvrant jusqu’à 4.000 entreprises dans le monde.

Les entreprises éligibles, c’est-à-dire les entreprises qui se dégagent de la sélection ESG, sont alors évaluées par des analystes sur des critères fondamentaux. Le portefeuille final se compose d’une liste de noms qui ont passé les sélections d’un point de vue financier et ESG.

 

Intégration de critères ESG

À l’échelle du portefeuille global, nous avons tendance à renforcer l’analyse desrisques et opportunités liés aux critères ESG et donc leur intégration en favorisant des gestionnaires durables et diversifiés aux thématiques multiples (en actions et obligations d’entreprises). Ces gestionnaires sélectionnent des entreprises qui apportent des solutions ou qui exercent un impact positif concernant ces défis.

 

Sélection de pays durables

L’analyse ESG est de plus en plus utilisée pour évaluer les entreprises. Nous pensons toutefois que les gouvernements ont un rôle important à jouer dans la mise en place d’un cadre réglementaire plus efficace. Le bien-être social et la gouvernance d’entreprise sont évidemment essentiels dans le cadre de la durabilité et des investissements.

Nous basons l’analyse de la durabilité d’un pays sur sa détermination à garantir la liberté de ses citoyens, son investissement dans leur développement personnel et leur bien-être (éducation, soins de santé, sécurité sociale), sa conscience environnementale et sa fiabilité en ce qui concerne ses engagements internationaux. Une liste de critères, classés selon cinq piliers, a été établie pour déterminer le profil de durabilité d’un pays : « Transparence et valeurs démocratiques », « Environnement », « Éducation », « Population, Soins de santé et Répartition des richesses » et « Économie ».